• Apprentissage de la propreté (24 mars 2013)

    Ce que l'on appelle communément "l'apprentissage de la propreté" est sans doute le sujet qui préoccupe le plus les nouveaux propriétaires d'un chiot.

    Autant le dire franchement : en la matière, chaque chiot est différent. Si certains vont se révéler "naturellement" propres, d'autres mettront plus de temps à comprendre la nécessité de faire leurs besoins dehors. Bref, tout cela est très variable... mais requiert le plus souvent une véritable implication du maître.

    Par ailleurs, gardons à l'esprit qu'un chiot de 2 mois n'est pas encore en mesure, sur le plan anatomique, de se retenir plus de quelques heures : il ne contrôle pas encore parfaitement ses sphincters. L'important n'est donc pas tant de chercher à savoir "à partir de quel âge mon chiot sera propre" que de s'assurer que tout est mis en œuvre pour qu'il le devienne rapidement.

    Voici quelques conseils qui peuvent vous aider dans cette phase délicate.

    1/ La caisse de transport

    Apprentissage de la propreté (24 mars 2013)L'usage d'une caisse de transport (type Vari Kennel, photo ci-contre), dans laquelle dormira le chiot, facilite généralement l'apprentissage de la propreté, tout du moins pendant la nuit. En effet, l'instinct naturel du Husky le pousse à ne pas salir l'endroit où il dort. Le chiot s'efforcera donc de se retenir, dans la mesure du possible.

    Encore faut-il que les nouveaux propriétaires aient la patience de supporter les pleurs du chiot, qui n'a pas encore l'habitude de se retrouver seul les premières nuits. Certains craquent et laissent finalement le chiot dormir "en liberté", dans un panier ou sur un tapis à côté d'eux. L'apprentissage de la propreté n'en sera vraisemblablement que plus long, le chiot n'ayant plus à faire d'efforts pour se retenir.

    Les chiots habitués à dormir la nuit en Vari Kennel sont généralement propres en quelques jours. Reste à ce qu'ils le soient également dans la journée !

    2/ Les signes précurseurs

    Education à la propreté (24 mars 2013)Si le chiot comprend assez vite qu'il ne doit pas faire ses besoins à l'endroit où il dort, il lui est souvent plus difficile d'assimiler le fait qu'il ne lui faut pas davantage les faire dans la maison. Aussi est-il utile que le maître apprenne à anticiper les "périodes à risque" de la journée, où il convient de sortir le chiot : le matin au réveil, après chaque repas, après chaque sieste, après chaque période de jeu prolongée (en gros, toutes les 2h pour un chiot de 2 mois).

    (Photo ci-dessus : Ianko du Songe d'une Nuit Polaire
    fait ses besoins dans son parc.)

    Pour autant, si sortir son chiot par anticipation est nécessaire, cela n'est pas toujours suffisant en matière d'apprentissage, puisque cela ne garantit pas que le chiot a bien intégré l'interdiction de faire ses besoins à l'intérieur. Je me souviens de l'éducation d'Enzo (notre Berger des Shetlands), que je sortais consciencieusement aux périodes indiquées. Certes, il était ravi d'aller se dégourdir les pattes, mâchouiller de l'herbe, jouer avec les insectes... mais il refusait systématiquement de faire ses besoins dehors. En revanche, dès que nous repassions le seuil de la maison, il faisait sa petite affaire dans l'entrée. C'était désespérant ! Bref, il nous faut encore apprendre à repérer les signes annonciateurs du chien qui s'apprête à faire ses besoins. Par chance, le manège est d'ordinaire facilement identifiable. Dès que vous voyez votre chiot tourner en rond en reniflant le sol, vous lui dites "Non !", vous vous précipitez sur lui (sans l'effrayer), vous le soulevez et l'emmenez dehors (en laisse, si nécessaire), à un endroit calme qui sera de préférence le même. Ne dites plus rien (surtout pas : "Allez, p'tit loup, fais pipi, fais caca", cela risquerait de le distraire !) et attendez. Un fois que le chiot a fait son affaire, vous le félicitez chaleureusement et pourrez alors dire "Bravo, pipi (ou caca)". A force, il va finir par comprendre qu'il ne doit pas se soulager à l'intérieur et préférera se manifester (généralement en se mettant devant la porte) pour bien vous signifier qu'il a besoin d'aller faire un tour dehors. C'est gagné !

    Vous l'aurez compris, le problème se pose donc d'abord aux propriétaires qui ne sont pas aussi disponibles en journée ou qui ne prêtent pas suffisamment attention aux attitudes de leur chiot. Celui-ci prend alors l'habitude de faire ses besoins quand il veut, où il veut, sans aucune contrainte. Or, on le sait, les mauvaises habitudes sont aussi difficiles à perdre qu'elles ont été rapides à prendre ! Il est donc impératif que les propriétaires confrontés à cette situation redoublent de vigilance dès qu'ils rentrent chez eux, pour ne laisser passer aucun accident (ou le moins possible).

    Attention : Rien ne sert de gronder votre chiot (ni de lui mettre la truffe dans ses déjections) si les dégâts ont été faits en votre absence : il ne le comprendrait pas (car il ne s'en souvient pas). Nettoyez la zone, de préférence sans javel (préférez un mélange eau-vinaigre blanc) et hors de sa présence, et soyez plus vigilant (ou plus rapide) la prochaine fois. Dire "Non !" et emmener le chiot dehors ne vaut que si vous le prenez sur le fait.

    3/ Un peu de bon sens

    Etant donné que le chiot se soulage habituellement après avoir mangé, plus ses repas lui seront donnés à heure fixe, plus vous augmenterez ses chances d'être bien réglé en matière d'éliminations. En prévision de la nuit, mieux vaut également éviter de donner trop tard le repas du soir à un chiot : son cycle de digestion ne lui permettra pas de se retenir. De même, il est déconseillé de le faire boire juste avant de le coucher.

    4/ Moralité

    Comme souvent en matière d'éducation, patience et persévérance seront vos meilleurs alliées.

     
    © 2010-2016 - Elevage Husky ESNP

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    corinne26 Profil de corinne26
    Dimanche 24 Mars 2013 à 17:08

    Tout a fait Marc, en matière d'éducation la patience est toujours récompensée 

    2
    sab.guils Profil de sab.guils
    Dimanche 24 Mars 2013 à 18:28

    Il est trop beau çe chiot

    3
    Marc81 Profil de Marc81
    Dimanche 24 Mars 2013 à 18:58

    Oui, les Belges nous l'envient : après le Manneken-Pis, le Husken-Pis !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :