• Le danger des épillets (21 juin 2013)

    Dans la série « On a beau faire attention, on n'est jamais à l'abri d'un pépin », voici venu le temps... des épillets !

    Quésaco ? Il s'agit en fait d'un terme générique désignant les graines en forme d'épi de certaines herbes sauvages, qui poussent le long des chemins, dans les jardins ou dans les champs au printemps et en été. L'épillet (encore appelé "espigaou", "voyageur" ou "folle avoine") se caractérise par ses longs "cils", susceptibles de s'accrocher à tout ce qui passe à proximité... et notamment au pelage des chiens (et des chats).

    Le danger des épillets (21 juin 2013)

    Le danger des épillets (21 juin 2013)

    Différents types d'épis de graminées, constitués d'épillets

    Une fois pris dans les poils, l'épillet peut parvenir, en raison de la forme particulière de ses "cils", à s'introduire irréversiblement dans les oreilles, les narines, les yeux, (plus rarement l'anus, le sexe), sous les aisselles ou entre les coussinets de l'animal. S'il n'est pas détecté à temps, l'épillet risque, en progressant dans le corps, de causer de graves lésions (inflammation du conduit auditif, de l'œil, des voies respiratoires, de la patte, abcès, etc.), pouvant nécessiter une intervention chirurgicale selon la localisation. D'où l'importance de bien inspecter le pelage de son chien de retour de promenade (oreilles et pattes, notamment)... avant que l'épillet ne soit parvenu à perforer la peau.

    Si le Husky ne fait pas partie des races les plus vulnérables (il n'a pas les oreilles tombantes ni un pelage très long), il peut être confronté à cette situation, à l'instar de Jin Roh qui en a fait récemment l'expérience. Témoignage de ses maîtres : « Lors d'une sortie, Jin Roh a attrapé un épillet dans l'oreille droite. J'ai vite compris que quelque chose n'allait pas car il pleurait, penchait et secouait la tête. Nous sommes directement allés chez le vétérinaire. Le pauvre a subi une anesthésie. Le docteur a retiré l'épi et a gardé Jin en observation pendant 2h. J'ai eu bien peur, toutefois tout s'est bien déroulé et je lui ai administré un traitement dans l'oreille pendant 5 jours. »

    Selon l'endroit où l'épillet s'est introduit, les symptômes varient : éternuements incessants, grattage frénétique de l'oreille, inclinaison de la tête, boiterie, gémissements, etc. En cas de doute, mieux vaut rapidement consulter son vétérinaire. Plus on attend, plus l'épillet poursuit sa progression, au risque de finir par perforer un tympan, une cornée ou toute autre partie du corps.


    © 2010-2015 - Elevage Husky ESNP

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    sab.guils Profil de sab.guils
    Dimanche 23 Juin 2013 à 09:53

    On fait attention qu'ils n'aillent pas des les herbes hautes, Houka à quelques tiques par fois mais jamais piqué dans la peau (pour le moment) pourtant ils ont tous les deux colliers et pipettes. Et petites questions tu reçois plus les mails? et il y avait un soucis avec le site il me noter toujours adresse introuvable...

    2
    Marc81 Profil de Marc81
    Dimanche 23 Juin 2013 à 11:19

    Par notre adresse mail en direct, aucun souci. Via le formulaire de contact du site, non plus : je viens de faire un test et tout fonctionne correctement. Mais il y a pu avoir un souci à un moment donné... ou alors le problème vient de chez toi  Caresses aux loulous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :